Pourquoi ai-je une douleur d’ongle après ma course à pieds ?

Pourquoi ai-je une douleur d’ongle après ma course à pieds ?

Vous avez peut-être déjà remarqué qu’après une course à pieds, votre ongle d’orteil vous fait mal lorsque vous appuyez dessus.

Lorsqu’un ou plusieurs ongles d’orteil sont douloureux, la sensation d’élancement peut rendre la course et même la marche très inconfortables.

Dans de nombreux cas, la douleur d’un ongle d’orteil est le premier signe de développement de l’ongle d’orteil du coureur. Ce type d’ongle est également connu sous le nom d’ongle d’orteil noir.

Heureusement, il existe quelques mesures que les coureurs peuvent prendre pour éviter les ongles douloureux et prévenir l’apparition de l’ongle noir.

Si vous avez déjà une douleur d’ongle d’orteil après une course à pieds , découvrez ce que vous pouvez faire pour vous remettre à courir sans douleur.

Causes des ongles d’orteil douloureux

Les ongles d’orteil douloureux peuvent être sensibles lorsque vous appuyez sur l’ongle ou palpiter même si vous ne les touchez pas.

En outre, vous pouvez rencontrer des problèmes de pieds tels que des ongles incarnés, des ampoules ou un engourdissement du pied.

Un certain nombre d’éléments peuvent contribuer à la douleur d’un ongle d’orteil après votre course à pieds.

Par exemple, se cogner l’orteil lors d’une longue course sur sentier peut causer un traumatisme à l’orteil.

Mais les ongles d’orteil douloureux sont probablement le plus souvent attribués aux chaussures que vous portez. Voici pourquoi.

  • Vos chaussures sont trop grandes ou trop lâches. Si vos chaussures sont mal ajustées, votre pied risque de glisser davantage dans la chaussure à chaque pas. Cela peut contribuer à un traumatisme plus important de l’ongle de l’orteil à chaque pas.
  • Vos chaussures sont trop petites. Vos chaussures de course doivent être d’une demi-taille à une taille supérieure à votre pointure habituelle. En effet, vos pieds gonflent lorsque vous courez (en particulier lors de longues courses). Vous avez alors besoin de beaucoup de place dans la boîte à orteils.

Traitement des ongles d’orteil douloureux

Lorsque vous avez mal aux ongles des pieds, vous devez leur laisser le temps de guérir pendant quelques jours.

Vous ne devez recommencer une nouvelle course à pieds à courir que si la douleur de votre ongle concerné a disparu.

Vous pouvez porter des chaussures ouvertes pour éviter tout traumatisme supplémentaire jusqu’à ce qu’ils ne soient plus sensibles.

Si vous commencez à remarquer que vous développez un ongle noir (hématome sub-unguéal), vous perdrez probablement l’ongle.

Bien que cela puisse être pénible, cela arrive à de nombreux coureurs. L’ongle devrait alors repousser complètement dans un délai de plusieurs mois à un an, selon l’ongle qui est tombé.

Mais vous n’avez pas besoin d’attendre aussi longtemps pour recommencer à courir. Une fois l’ongle noir tombé, le lit de l’ongle est généralement moins sensible.

Vous pouvez donc recommencer à courir tant que vous ne ressentez pas de douleur.

Dans certains cas, un nouvel ongle peut déjà commencer à pousser sous l’ongle noir. Cela peut accélérer votre temps de récupération.

De nombreux coureurs continueront également à courir alors qu’ils ont un ongle noir si cela ne leur cause pas trop de douleur.

Prévenir la douleur de l’ongle du pied

Il existe plusieurs façons d’éviter les ongles d’orteil douloureux après avoir couru et de prévenir l’apparition d’ongles noirs.

Si les chaussures inadaptées sont souvent en cause, il existe quelques autres facteurs moins évidents à prendre en compte.

1.Vérifiez l’ajustement de vos chaussures

La première étape pour prévenir les ongles d’orteil douloureux est de vérifier l’ajustement de vos chaussures.

Si vous vous demandez si vos chaussures de course actuelles sont à la bonne taille, vérifiez l’emplacement de votre gros orteil. S’il est poussé contre l’avant de la chaussure, elles sont trop petites.

Un autre moyen facile de vérifier l’ajustement est d’enlever l’insert de la chaussure et de se tenir debout dessus.

Si une partie de vos orteils dépasse de l’extrémité de l’insert, vos chaussures de course sont trop petites.

2.Investissez dans de nouvelles chaussures

Si vous pensez que vos chaussures ne sont pas bien ajustées, achetez-en une nouvelle paire.

Lorsque vous achetez des chaussures de course, assurez-vous de vous rendre dans un magasin spécialisé dans la course à pied et demandez au vendeur de mesurer vos pieds.

Lorsque vous essayez des chaussures, essayez plusieurs paires différentes. La plupart des nouvelles chaussures sont très agréables à porter la première fois que vous les essayez.

Si une partie de la chaussure est bizarre sur votre pied ou frotte d’une manière étrange, pensez à ce que vous pourriez ressentir après 15 km et essayez autre chose.

Il est également préférable d’essayer de nouvelles chaussures de course après une longue course ou en fin de journée, lorsque vos pieds sont déjà gonflés.

3.Lacez vos chaussures différemment

Vous pouvez également apprendre à lacer vos chaussures pour retenir votre talon dans la coque et empêcher vos pieds de glisser vers l’avant de la chaussure à chaque pas.

Utilisez une technique de laçage simple pour éviter le glissement du talon :

  1. Lacez votre chaussure jusqu’à l’avant-dernier œillet.
  2. Passez au-dessus et en dessous de l’oeillet supérieur du même côté pour former une « oreille de lapin ».
  3. Faites la même chose de l’autre côté.
  4. Tirez le lacet à travers l’autre « oreille de lapin ».
  5. Faites votre noeud.

Cette technique de laçage permet de serrer le haut du laçage au niveau de la cheville tout en maintenant le reste du laçage correctement tendu.

Empêcher votre pied de glisser vers l’avant est particulièrement important pour les parcours de course qui comportent des sections en descente.

Vous devez vous arrêter et vous assurer que vos chaussures sont correctement lacées avant toute descente importante.

4.Choisissez des chaussettes plus épaisses

Si vos chaussures sont mal ajustées, vous pouvez porter des chaussettes de course plus épaisses. Recherchez les versions qui ont plus de rembourrage.

Vous pouvez même porter deux paires de chaussettes. Gardez à l’esprit que le rembourrage n’est généralement une bonne idée que s’il y a de la place pour lui dans vos chaussures.

D’autres part ,n’oubliez pas aussi que si des chaussettes épaisses rendent encore vos chaussures trop étroites pendant votre course à pieds, vous risquez toujours de développer de la douleur aux ongles d’orteil .

En outre, si vous portez des orthèses ou des semelles orthopédiques, des chaussettes plus épaisses peuvent ne pas être le bon choix.

Des études ont révélé que les coureurs qui portaient des orthèses ou des semelles étaient souvent plus enclins à se blesser en courant.

5.Coupez et limez les ongles des pieds

La longueur des ongles des pieds est également un facteur important.

En coupant correctement vos ongles d’orteils et en limant les bords, ils risquent moins de heurter l’intérieur de vos chaussures.

Cela peut contribuer à prévenir les douleurs et les contusions. Lorsque vos ongles d’orteil sont trop longs, ils peuvent commencer à générer une friction et provoquer une irritation.

Un mot final

Les ongles d’orteil douloureux sont un signe que vous devez faire attention à l’ajustement de vos chaussures.

Avec un bon ajustement et des techniques de laçage adaptées, vous réduirez le risque d’ampoules aux pieds et de perte d’ongles d’orteil.

Si les traumatismes des ongles d’orteil sont si fréquents qu’ils constituent un mème chez les marathoniens, vous n’êtes pas obligé de rejoindre ce club.

Article relatif : 5 causes courants d’un ongle d’orteil qui fait mal