Pourquoi mes ongles de pieds sont-ils si moches ?

Pourquoi mes ongles de pieds sont-ils si moches ?

Beaucoup d’entre ne sont peut-être surpris de l’apparence de leurs ongles de pieds et le retrouvent plus moches ! Mais l’apparence des ongles d’orteil est souvent due à de nombreux problèmes différents.

Qu’est-ce qui peut causer cette apparence moche des ongles des pieds ?

Les ongles de pieds moches peuvent avoir plusieurs raisons différentes. S’ils sont épaissis et décolorés, cela peut être dû à une infection fongique ou à un traumatisme de l’ongle.

Si vos ongles de pieds sont amincis et s’écaillent ou semblent piqués, cela peut être dû à un psoriasis ou à un effet secondaire de divers médicaments.

D’autre part, s’il est incurvé et pince, cela peut être dû à un ongle incarné. Si c’est le cas, il faut s’en occuper au plus vite car un simple ongle incarné peut rapidement se transformer en infection en cas de non-traitement.

Comment savoir s’il s’agit d’une infection fongique ?

Si vous trouvez que vos ongles de pieds sont très moches et déformés , cela peut être le signe d’une infection fongiques.

Les ongles fongiques ont différents aspects, allant de fins et cassants à épais et décolorés. Le plus souvent, ils apparaissent épaissis, avec une décoloration jaunâtre, et peuvent même avoir une odeur.

Parfois, ils sont fragiles et ne sont pas attachés à l’extrémité de l’ongle. Dans ce cas, l’ongle peut tomber tout seul et un nouvel ongle pousse à sa place.

Pourtant, juger un ongle par son apparence peut être trompeur. La façon la plus précise de déterminer si un ongle est affecté par un champignon est de faire une biopsie.

Votre médecin peut décider de faire une biopsie et l’envoyer à un laboratoire de pathologie pour déterminer s’il s’agit bien d’un champignon. Si c’est le cas, le laboratoire peut très souvent préciser le genre et l’espèce dont il s’agit.

Comment l’ai-je attrapé ?

Croyez-le ou non, les champignons sont des infections opportunistes. Ils sont présents partout !

Le plus souvent, ils se trouvent dans les endroits sombres, humides et fermés. Les endroits les plus courants où les champignons se cachent sont les salons de manucure et de pédicure, le sol des gymnases, les douches des vestiaires ou le bord d’une piscine.

Comme les clampinions sont opportuniste et présents partout, il leur suffit de trouver une occasion de s’introduire sous l’ongle. Parfois, un traumatisme est à l’origine du léger soulèvement de l’ongle par rapport au lit de l’ongle, même pour une fraction de millimètre. Parfois, ce n’est pas un traumatisme direct, mais un microtraumatisme qui permet au champignon de s’introduire sous l’ongle.

Vous vous demandez ce qu’est un microtraumatisme ? On observe les microtraumatismes souvent après une pression répétitive sur un ongle de pied. Par exemple, chez les coureurs, le traumatisme répétitif peut être dû au fait que l’ongle du gros orteil appuie sur le dessus ou le bout des chaussures de course.

Quelques fois, c’est bien, mais si un coureur fait plus de 10 000 pas par jour, et à chaque pas, ce microtraumatisme s’ajoute au traumatisme de l’ongle. Le champignon lui-même vit sur le lit de l’ongle, ce qui affecte l’apparence de l’ongle. Une fois qu’il a trouvé un lit d’ongle, il prospère.

Les débris croûteux sous l’ongle, ou comme les médecins les appellent, les « débris sous-unguéaux » sont en fait formés par le champignon sur le lit de l’ongle. Vous aurez beau essayer de les nettoyer, ils reviendront le lendemain, à moins qu’ils ne soient traités.

Quoi d’autre peut rendre mes ongles de pieds moches ?

Si la biopsie ne révèle pas la présence d’un champignon, le deuxième diagnostic le plus fréquent est la dystrophie unguéale.

Cela signifie que l’ongle est endommagé et que son apparence est due à un dommage ; son épaisseur n’est pas due à un champignon.

Moins fréquemment, nous trouvons qu’il s’agit de psoriasis, qui est une manifestation d’une maladie auto-immune. Souvent, si un patient présente un ongle psoriasique, il a déjà reçu un diagnostic de psoriasis et suit un traitement pour des problèmes de peau dans d’autres zones.

Comment puis-je me débarrasser de cette mycose de l’ongle ?

C’est la question à un million de dollars ! Si quelqu’un avait un plan de traitement infaillible, alors tout le monde le suivrait. Comme les mycoses des ongles sont opportunistes et qu’il est difficile de prévoir comment et qui les attrape, il est important de les traiter sous tous les angles.

Il existe plusieurs options topiques et orales. Une des premières lignes de traitement topique est le Tolcylen. Il s’agit d’un antifongique topique avec d’autres composés pour traiter l’épaisseur de l’ongle et permettre la pénétration du médicament, avec une brosse pratique pour vous permettre d’appliquer le médicament sous l’ongle également, car n’oubliez pas qu’il vit en fait sur le lit de l’ongle. Mais surtout, lors du traitement de la mycose de l’ongle, l’environnement doit également être traité.

Si un patient a une mycose de l’ongle, il peut avoir une infection concomitante de pied d’athlète. Le même champignon que celui qui cause le pied d’athlète provoque également une mycose des ongles. Une crème topique peut donc être prescrite pour traiter également la peau.

Pour les mycoses des ongles récalcitrantes, un médicament oral est également disponible, le Lamisil oral. Avant l’administration de ce médicament, le patient doit subir des analyses de sang pour s’assurer que son foie est capable de métaboliser ce médicament sans causer de dommages au foie. La durée de traitement du médicament oral est de 3 mois.

Le médicament topique est souvent utilisé en même temps que le médicament oral. Certains médecins demandent à continuer à utiliser le topique pour l’entretien après cela, car on constate une récurrence du champignon même après la fin du traitement oral.

Dans les cas extrêmes, si un ongle spécifique est particulièrement épaissi ou douloureux, le médecin peut être suggérer d’enlever complètement l’ongle. Il faut alors attendre que le lit de l’ongle guérisse, puis d’appliquer le topique avec ou sans le médicament oral.

En outre, il faut modifier l’environnement, y compris les chaussures. Vous pouvez également utiliser un spray pour chaussures et recommandons de l’utiliser en conjonction avec les médicaments topiques et oraux.

Croyez-le ou non, le champignon peut vivre dans les chaussures même si vous ne les portez pas. Si vous traitez le champignon sur vos ongles et votre peau, vous risquez une réinfection à plusieurs reprises si vous ne traitez pas vos chaussures.

Dois-je traiter cet ongle fongique ?

En un mot – oui. S’il n’est pas traité, l’affection peut s’aggraver.

Cette infection fongique sur un ongle d’orteil peut se propager à d’autres orteils ou à l’autre pied. Pire encore, elle peut se propager à la peau, provoquant le pied d’athlète, car il est généralement dû au même champignon.

Une mycose est-elle contagieuse ?

Comme nous l’avons déjà mentionné, il s’agit d’une infection opportuniste, elle est donc présente partout. Il suffit qu’il ait la possibilité de se loger sous l’ongle de votre pied. Donc oui, une infection fongique est contagieuse. Mais tout le monde ne l’attrape pas.

Ce n’est pas parce qu’un membre de votre famille en est atteint que vos ongles seront nécessairement touchés. Mais il y a toujours une chance !

C’est pourquoi il est important que la personne atteinte de la mycose des ongles cherche à se faire soigner.

Comment éviter que cette mycose de l’ongle ne revienne ?

Vous pouvez empêcher la mycose des ongles de revenir en continuant à surveiller votre environnement. (Sinon vous risquez d’avoir  » une mycose d’ongles qui ne part pas « )

Il peut s’agir de vaporiser les chaussures, de continuer à prendre des médicaments topiques de temps en temps et d’éviter les zones ou les situations où le champignon peut être abondant.

S’il y a récidive, il faut alors traiter le champignon immédiatement.